Comment soigner l’eczéma de façon naturelle?

eczema

L’utilisation continue de crèmes corticostéroïdes pour traiter l’eczéma peut rendre la peau dépendante et les symptômes peuvent s’aggraver lorsque le médicament est arrêté.

Les crèmes à base de corticostéroïdes prescrites pour traiter l’eczéma non seulement ne guérissent pas mais pourraient aggraver le problème, voire le provoquer à moyen ou long terme.

En fait, une personne sur huit pourrait cesser de souffrir d’eczéma si elle arrêtait d’utiliser la crème, selon une étude publiée dans la revue Drug, Health and Patient Safety par une équipe de chercheurs japonais.

Il s’agirait de personnes affectées par ce que l’on appelle le « syndrome de sevrage stéroïdien topique ». La théorie est que, avec le temps, la peau devient « accro » aux stéroïdes topiques. Dès que vous cessez d’utiliser la crème utilisée pour traiter l’eczéma, une réaction se déclenche aggravant le problème et conduit à sa réutilisation. Il existe d’autres solutions pour soigner l’eczéma naturellement

Comment les corticostéroïdes affectent la peau?

Dans un premier temps, il est important de comprendre comment fonctionnent les crèmes utilisées contre l’eczéma.

Les corticostéroïdes topiques empêchent les cellules cutanées de libérer les substances inflammatoires qui sont souvent produites en cas de réaction allergique ou d’irritation. L’objectif est de prévenir les rougeurs et les inflammations et, à court terme, ils sont efficaces et peuvent améliorer l’eczéma ou la dermatite. Mais ils le font en comprimant les capillaires sanguins qui alimentent la peau.

On pense que l’utilisation continue de crèmes pendant des années peut obstruer ces capillaires et provoquer une rougeur que l’on confond avec de l’eczéma mais qui est en fait un problème vasculaire.

Un effet secondaire connu sous le nom d’érythrodermie ou de syndrome de l’homme rouge qui est souvent confondu avec une réapparition de la dermatite due à l’arrêt des médicaments.

Les auteurs de l’étude soulignent que la similitude des lésions cutanées avec celles de l’eczéma rend cette confusion courante chez les dermatologues, qui sont réticents à accepter et à diagnostiquer ce syndrome. En fait, beaucoup remettent en question son existence.

Une chose peut aider à les différencier est que, en général, la dermatite atopique affecte principalement le cou, les genoux et les coudes alors que dans le cas d’une dépendance aux corticostéroïdes topiques, elle s’étend à d’autres zones du corps (à l’exception de la paume des mains et de la plante des pieds).

L’arrêt des corticostéroïdes pourrait éventuellement redonner à la peau son aspect normal dans de nombreux cas, ou au pire celui d’une peau atteinte de dermatite atopique mais sans l’aggravation générée par les crèmes.

Cependant, le fait que le retrait des crèmes provoque initialement une exacerbation des symptômes décourage beaucoup de patients à essayer. En fait, cet « effet de rebond » peut durer de quelques jours à plusieurs mois : une première phase d’exsudation est suivie d’une phase de démangeaison, de sécheresse et de desquamation qui peut être exaspérante surtout lorsque le seul traitement proposé est de reprendre l’utilisation de crèmes corticostéroïdes.

Traiter l’eczéma de manière naturelle

Contrairement à l’utilisation de corticostéroïdes, la médecine naturelle recommande des méthodes moins agressives pour traiter l’eczéma :

  1. Un changement dans le régime alimentaire

Il évite les produits laitiers et augmente les rations d’aliments anti-inflammatoires : lin, curcuma, gingembre, champignons…

  1. Une réduction du stress

Les poussées de dermatite sont associées au stress. Apprenez des techniques de relaxation et de méditation et pratiquez-les quotidiennement.

  1. Des crèmes naturelles

Les crèmes à base d’Aloe Vera ou de calendula hydratent et adoucissent la peau. Choisissez un produit avec une certification naturelle ou biologique.

  1. Des suppléments qui aident

La supplémentation en acide gamma-linolénique est efficace dans de nombreux cas. L’homéopathie et la médecine chinoise peuvent également aider.