Le forage le plus profond jamais réalise par l’homme est…

Le forage le plus profond jamais réalisé par l’Homme est le forage de Kola, ou forage Sg3. Commencé à 1970, ce trou descend à profondeur de 12km dans les entrailles de la Terre, soit plus bas que le point le plus profond du globe. Situé en Russie, le site fut le théâtre de nombreuses découvertes scientifiques jusqu’à sa fermeture en 2006.

 

12 262m, c’est la profondeur du point le plus profond du globe, et il a été creusé par l’Homme

Ce forage artificiel bat même la fosse des Mariannes, qui descend pourtant à près de 11 km de profondeur. C’est le 24 mai 1970 que le projet du forage sg3 (sobrement surnommé “puit vers l’enfer”) démarre. Dans un contexte tendu de guerre froide, des géologues soviétiques décident de creuser un trou le plus profond possible afin de s’approcher du centre de la Terre. Leur but, descendre à 15 000m de profondeur et en apprendre un peu plus sur la planète au passage.

Malheureusement, le projet atteindra sa profondeur maximale en 1989 à 12 262m, et sera arrêté en 1992. En cause, la fin de la guerre froide mais également (et surtout) les conditions de forage, qui se sont révélées bien plus difficiles que prévues à haute profondeur. Au lieu des 100°c attendus, les scientifiques ont détectés des températures pouvant monter jusqu’à 180°c, et des pressions incompatibles avec la poursuite du projet. Définitivement abandonné en 2006, le forage de Kola permit néanmoins de réaliser d’importantes découvertes scientifiques sur la composition et le fonctionnement de la croûte terrestre.

En effet, les 20 années de forage intensives avant l’abandon du projet n’ont pas servi qu’à asseoir la réputation Soviétique dans le domaine scientifique. Elles ont également représenté une véritable mine d’or pour les géologues travaillant sur le site. Le forage a permis de remonter et d’étudier pour la première fois des roches datant de plus de 2,7 milliards d’années, ainsi que des fossiles de plancton encore inconnus. Les chercheurs ont ainsi pu étudier précisément la composition physico-chimique de la croûte terrestre, sa structure exacte, sa température et ses propriétés de propagation. L’une des découvertes les plus étonnantes concernait la forte concentration en eau des roches récoltées. A de telles profondeurs, la présence de cette eau a de quoi étonner.

Si le forage de Kola est fermé depuis 2006, il continue d’alimenter de nombreux mythes et légendes urbaines. La plus tenace serait que l’abandon du projet viendrait en réalité d’un enregistrement réalisé au plus profond du forage, et sur lequel on pourrait entendre le cri d’âmes tourmentées. Il n’en est rien, bien entendu, mais les superstitions ont la vie dure.

En réalité, le forage le plus profond du monde est le puit Z-44, creusé par Exxon en 2012, qui descend à une profondeur de 12,376 mètres. Mais en terme de profondeur sous surface, c’est toujours le forage de Kola qui détient le record.