Peut-on bronzer sans danger grâce aux vitres de la voiture ?

En cette période estivale et de départs en vacances, les vitres de votre véhicule vous protègent-elles des rayons ultraviolets ? Plus largement, peut-on bronzer derrière une vitre ? Une question de saison qui permet de découvrir les effets des rayons ultraviolets émis par le soleil.

Le soleil émet différents types de rayons ultraviolets (UV)

Ces rayonnements électromagnétiques sont diffusés partout dans l’espace à la suite de réactions thermonucléaires. On peut distinguer trois types d’UV qui traduisent les différences d’absorption et de transmission de ces rayonnements. Les UVC sont les plus agressifs, mais heureusement la couche d’ozone et l’atmosphère les absorbent totalement. Ils n’atteignent pas le sol terrestre. Les UVB représentent 5 % des rayons ultraviolets qui parviennent jusqu’à la surface. Ils sont la principale cause de l’érythème solaire (les coups de soleil), du vieillissement et du cancer de la peau. Ils peuvent également altérer le système immunitaire. Ce sont eux qui sont particulièrement dangereux en milieux de journée. Enfin, les UVA, qui représentent 95 % des UV qui nous atteignent, sont ceux qui provoquent le bronzage. Ils ne sont pas inoffensifs pour autant, car ils sont très pénétrants. Ils peuvent endommager l’épiderme et participe à l’apparition du cancer de la peau et de la cataracte. Les crèmes solaires sont conçues pour nous protéger à la fois des UVA et des UVB.

Les UVs ne sont pas tous égaux face à une vitre

Composées d’oxydes variés (plomb, sodium, calcium), les vitres ne bloquent pas tous les rayons ultraviolets de la même manière. Sans un traitement anti-UV, la vitre laisse passer les UVA dont la longueur d’onde est plus importante (plus de 300 nanomètres) que les UVB, qui eux sont bloqués. Derrière une vitre, une exposition prolongée au soleil n’est donc pas recommandée, car la protection n’est pas totale. Il est alors possible d’obtenir un teint légèrement hâlé et même d’attraper un petit coup de soleil pour les peaux les plus sensibles.

Attention aux vitres des voitures

Il peut exister une différence importante de filtration des UV entre le pare-brise et les vitres latérales des véhicules. Selon une étude américaine de 2016, parue dans JAMA Ophtalmology, en moyenne, 96 % des UVA étaient bloqués par le pare-brise alors que les vitres latérales n’en bloquaient que 71 %. 29 modèles de 15 marques distinctes ont fait l’objet de mesures pour obtenir ces résultats. Les auteurs de l’étude expliquent que la différence est due au procédé de fabrication des vitres. Alors, que le pare-brise est constitué de verre feuilleté, soit une feuille de plastique appelée PVB (Polyvinyle Butyral) insérée entre deux plaques de verre, les vitres latérales sont, quant à elles, uniquement en verre trempé. Le facteur de protection des vitres latérales est donc moins important.

Il faut donc se protéger du soleil, même derrière une vitre. C’est particulièrement vrai quand on a prévu un long voyage en voiture alors que le soleil chauffe fort. Il vaut mieux, également, porter des lunettes de soleil, même pour les passagers situés à l’arrière du véhicule, notamment les enfants. Une étude récente a montré qu’avant l’âge de 1 an, 60 % des rayons UVB et 90 % des UVA atteignent la rétine de l’enfant. Une exposition trop forte à ces rayons peut causer des dommages irréversibles pour la vue.

Regardez ce reportage réalisé par la chaîne YouTube Le Monde de Jamy « Les effets invisibles du soleil sur notre peau : comment bien s’en protéger ? » qui fournit de nombreuses informations complémentaires sur le rôle du soleil sur notre peau: