Le cas atypique d’une SCI dédiée à la construction et la vente

La version classique de la Société Civile Immobilière est généralement la première à être évoquée, mais il existe une édition spécifique. Cette dernière est liée à la construction et à la vente d’un bien, nous parlons ainsi qu’une SCICV.

Construire un bien immobilier pour le revendre ensuite

Il est important de noter qu’une SCI classique est généralement basée sur la gestion immobilière, mais une SCICV est différente puisque son objectif est commercial. Par conséquent, il est tout à fait possible d’acquérir une maison tout en gérant ce patrimoine, mais les membres de la société auront la capacité de miser sur une mise en location, ce qui n’est pas envisageable avec la version classique si vous souhaitez réaliser une plus-value dans le cas d’une revente. Par conséquent, la création d’une SCICV consiste à construire un logement (maison ou immeuble) qui sera ensuite destiné à une vente.

De ce fait, le but premier s’articule autour de cette fameuse plus-value, elle représente le principal atout de cette Société Civile Immobilière Construction Vente.

Une ouverture rapide de la société grâce au Web

La création d’une telle entreprise ne demande pas de conditions spécifiques, elle est donc similaire à celle visible pour une SCI traditionnelle. Vous n’aurez pas besoin d’un capital minimum qui pourra être variable ou fixe. En parallèle, la société devra au minimum rassembler deux associés. Pour accélérer toutes les démarches, il existe même une astuce appréciable, elle consiste à miser sur une création en ligne. Il suffit ainsi de transmettre tous les documents nécessaires, puis le fameux document Kbis sera transmis dans les plus brefs délais, il faut généralement compter près de 48 heures.

Si lors de la création, aucun bien immobilier n’est apporté, les démarches seront extrêmement simples. L’aide d’un professionnel (notaire ou avocat) ne sera pas indispensable, elle le deviendra dans le cas contraire.

La différence entre SCICV et traditionnelle

Comme c’est le cas pour une SCI classique, il sera impossible d’éviter la question de l’impôt. Cette SCICV sera soumise à l’IR puisque l’IS ne s’applique pas. Tous les associés bénéficieront ainsi d’une imposition individuelle pour chacune des années, elle sera basée sur tous les bénéfices perçus. Cette version est donc attractive, mais il est important d’insister sur le fait qu’elle est intéressante uniquement si vous avez l’intention de vendre le bien construit. Pour une location ou une gestion, la SCI classique familiale ou non sera parfaite.

Comment le dirigeant d’une SARL doit-il convoquer les associés ?

Une assemblée est parfois nécessaire pour faire le point ou évoquer le futur de la SARL. Les associés sont ainsi invités à répondre favorablement à une convocation, mais quelles sont les méthodes à la disposition du dirigeant ?

La SARL opte pour le mail ou la voie postale

Deux méthodes sont au rendez-vous afin de convier les associés à une réunion. La première est la plus classique puisqu’elle nécessite l’envoi d’un courrier postal. Il sera judicieux de mentionner la date ainsi que l’heure de l’assemblée en évoquant éventuellement les motifs de cette rencontre. À son tour, l’associé est invité à répondre par voie postale 15 jours au minimum avant la tenue de ce rendez-vous. Cela demande une véritable organisation ainsi qu’un coût, car une SARL est en mesure de rassembler plusieurs associés. Sur une année, cela peut engendrer des frais importants tout en demandant un temps relativement conséquent.

Depuis le 1er Juin 2015, une méthode appréciable est à la disposition du gérant puisqu’il est en mesure de convoquer ses associés par voie électronique. Aujourd’hui, toutes les prises de contact s’effectuent via le Web.

Convoquer les associés avec un simple mail

Les collègues ont tendance à communiquer grâce au courriel, d’autres n’hésitent pas à avoir recours à des services de messagerie ou la visioconférence. Le numérique a donc pénétré dans le secteur des entreprises depuis de nombreux mois. La SARL devait être mise à jour en intégrant cette convocation qui comporte plusieurs atouts. Le premier s’articule autour du gain de temps, car l’envoi d’un courriel est beaucoup plus rapide. La réception est automatique dans la boîte mail de l’associé. La réponse bénéficie aussi de cet avantage, il est en mesure de la transmettre dès son apparition dans la boite de messagerie.

L’envoi d’un courriel est possible depuis 2015

En parallèle, le coût lié à l’envoi  postal est supprimé puisque les courriels ont la particularité d’être gratuits. Cette technique est à la fois confortable, attrayante et surtout économique.

Cette possibilité est le fruit de la parution d’un décret publié à la mi 2015. Une petite précision s’impose tout de même puisque les statuts de la SARL doivent mentionner un tel envoi. Il sera judicieux de procéder à la mise à jour de ces documents, mais cela peut s’avérer contraignant pour les sociétés déjà créées. Par contre, les nouvelles entreprises pourront intégrer cette mention dès la rédaction de statuts.

Une nouvelle façon de déguster du fromage

Les gastronomes ont un palais qu’il est nécessaire de satisfaire avec des produits de qualité. Les fromages disponibles dans les commerces ne sont peut-être pas à la hauteur de leurs attentes, mais il existe une autre solution.

Trois abonnements dédiés aux fromages

La plupart des Français se dirigent dans un centre commercial pour piocher dans les rayons divers fromages. Certains ont le mérite d’afficher un savoir-faire local, mais malheureusement d’autres ne mettent pas en avant une charte qualitative. Il est donc judicieux d’opter pour une autre solution qui consiste à s’offrir un abonnement fromage. Ce dernier propose un concept astucieux, il consiste à recevoir régulièrement des plateaux composés de plusieurs variétés. C’est une manière intéressante pour découvrir des saveurs d’autres régions sans pour autant quitter son domicile. Les gastronomes dégusteront ainsi un Bleu de Bonneval, le Beaufort Alpage ou encore le Carré Blanc et même le Crottin du Viornay.

De nombreuses variétés sont au rendez-vous, elles ont la particularité d’être distribuées selon un concept attractif. L’abonnement est fixé pour 3, 6 ou 12 mois. De plus, une spécificité très appréciable est au rendez-vous.

Différents plateaux avec plusieurs saveurs

En effet, certains gastronomes recherchent des produits savoureux qui développent un réel savoir-faire. Il est donc possible d’opter pour un plateau dédié aux connaisseurs, cela permet de déguster les variétés les plus goûteuses fabriquées spécialement pour les fins gourmets. D’autres conceptions sont disponibles avec, par exemple, la découverte. L’objectif consiste à déguster des fromages méconnus, ils proposent quatre textures différentes. Si le résultat comble les attentes, le client peut s’offrir un abonnement.

Pour les soirées raclette de quatre convives, un plateau avec 250 grammes par personne a aussi été proposé. Deux fromages sont au rendez-vous, il s’agit généralement d’un Morbier et d’une variété classique parfaitement adaptée pour cette dégustation. Le même concept a été développé pour la fondue avec de l’Emmental, du Beaufort et un Comté jeune.

Jusqu’à 800 grammes de fromages dans une box

Cette nouvelle façon de déguster le fromage est atypique, mais astucieuse puisqu’elle permet de varier les goûts et les saveurs tout en découvrant le savoir-faire des régions françaises. Tous les mois, une box de 600 à 800 grammes est envoyé aux clients via un emballage isotherme pour que les produits puissent conserver toutes leurs subtilités. En parallèle, divers accessoires sont disponibles comme un couteau de fromage, un plateau pour le service…