Se loger à Bamako

se loger a bamako

La ville de Bamako, capitale du Mali, connaît depuis quelques récentes années, une expansion impressionnante puisque les perspectives d’évolution parlent d’un triplement de sa population d’ici à 2030. Le secteur de l’immobilier et de la construction est donc en pleine croissance et se loger à Bamako peut vite devenir un véritable défi. Voici quelques astuces pour trouver le toit de ses rêves dans ce grand pays d’Afrique de l’Ouest.

Une offre de logements de plus en plus diversifiée

Être propriétaire foncier et posséder son propre logement devient une priorité pour de plus en plus de citoyens de Bamako qui ont vu le prix des loyers monter en flèche ces dernières années. Mieux vaut donc acheter que de payer un loyer à fonds perdu. C’est le raisonnement que font bon nombre de foyers, toutes catégories socio professionnelles confondues.

Même s’il existe encore des maisons pas chères à vendre à Bamako, les projets de constructions neuves se multiplient et l’on observe des quartiers entiers surgir de terre. On observe aussi l’émergence d’une nouvelle clientèle plus exigeante qui souhaite investir dans des biens immobiliers de qualité.

Certains membres de la diaspora malienne investissent de nouveau dans leur pays en mettant leurs biens en location et c’est la raison pour laquelle on trouve ainsi facilement un appartement non meublé à louer à Bamako dans des quartiers résidentiels ou en plein essor. Certains appartements n’ont d’ailleurs rien à envier aux produits comparables que l’on trouve dans des capitales telles que Dakar ou Abidjan. Parallèlement à un secteur immobilier soutenu par des particuliers, il existe en outre à présent de nombreuses sociétés de promotion qui lancent des programmes neufs.

Le choix de logements s’élargit donc chaque jour davantage et les banques participent aussi à l’effort d’investissement des ménages même si les taux d’intérêt restent très élevés. Des organismes officiels tels que la Banque de l’habitat du Mali (BHM) aident ainsi des familles à accéder à la propriété, ce qui était encore très compliqué il y a une dizaine d’années.

Un effort social et une propriété encadrée juridiquement

A côté d’une offre privée en pleine croissance réservée à des investisseurs étrangers ou à la population du pays la plus aisée, l’Etat malien fait aussi preuve d’une politique volontariste pour la création de logements sociaux.

En 2017, il a été attribué 3 000 logements sociaux déjà construits et cette même année a été marquée par la mise en œuvre d’une nouvelle politique tendant à encourager les partenariats public/privé pour l’aboutissement de programmes sociaux.

Le gouvernement encourage en outre la régularisation des titres de propriété afin de sécuriser le marché immobilier. L’idée étant d’éviter au maximum que des chefs de village ne cèdent eux-mêmes et illégalement des parcelles de terrain non répertoriées. La mise en place d’un système de cadastre se fait progressivement et a commencé par les zones urbaines et les capitales régionales du pays.

Les mesures les plus importantes se font à Bamako et ce projet est soutenu par la Banque mondiale.

Le marché de l’immobilier à Bamako est donc fleurissant même s’il reste encore beaucoup à faire pour une parfaite organisation du secteur dans son entier.