Le forage le plus profond jamais réalise par l’homme est…

Le forage le plus profond jamais réalisé par l’Homme est le forage de Kola, ou forage Sg3. Commencé à 1970, ce trou descend à profondeur de 12km dans les entrailles de la Terre, soit plus bas que le point le plus profond du globe. Situé en Russie, le site fut le théâtre de nombreuses découvertes scientifiques jusqu’à sa fermeture en 2006.

 

12 262m, c’est la profondeur du point le plus profond du globe, et il a été creusé par l’Homme

Ce forage artificiel bat même la fosse des Mariannes, qui descend pourtant à près de 11 km de profondeur. C’est le 24 mai 1970 que le projet du forage sg3 (sobrement surnommé “puit vers l’enfer”) démarre. Dans un contexte tendu de guerre froide, des géologues soviétiques décident de creuser un trou le plus profond possible afin de s’approcher du centre de la Terre. Leur but, descendre à 15 000m de profondeur et en apprendre un peu plus sur la planète au passage.

Malheureusement, le projet atteindra sa profondeur maximale en 1989 à 12 262m, et sera arrêté en 1992. En cause, la fin de la guerre froide mais également (et surtout) les conditions de forage, qui se sont révélées bien plus difficiles que prévues à haute profondeur. Au lieu des 100°c attendus, les scientifiques ont détectés des températures pouvant monter jusqu’à 180°c, et des pressions incompatibles avec la poursuite du projet. Définitivement abandonné en 2006, le forage de Kola permit néanmoins de réaliser d’importantes découvertes scientifiques sur la composition et le fonctionnement de la croûte terrestre.

En effet, les 20 années de forage intensives avant l’abandon du projet n’ont pas servi qu’à asseoir la réputation Soviétique dans le domaine scientifique. Elles ont également représenté une véritable mine d’or pour les géologues travaillant sur le site. Le forage a permis de remonter et d’étudier pour la première fois des roches datant de plus de 2,7 milliards d’années, ainsi que des fossiles de plancton encore inconnus. Les chercheurs ont ainsi pu étudier précisément la composition physico-chimique de la croûte terrestre, sa structure exacte, sa température et ses propriétés de propagation. L’une des découvertes les plus étonnantes concernait la forte concentration en eau des roches récoltées. A de telles profondeurs, la présence de cette eau a de quoi étonner.

Si le forage de Kola est fermé depuis 2006, il continue d’alimenter de nombreux mythes et légendes urbaines. La plus tenace serait que l’abandon du projet viendrait en réalité d’un enregistrement réalisé au plus profond du forage, et sur lequel on pourrait entendre le cri d’âmes tourmentées. Il n’en est rien, bien entendu, mais les superstitions ont la vie dure.

En réalité, le forage le plus profond du monde est le puit Z-44, creusé par Exxon en 2012, qui descend à une profondeur de 12,376 mètres. Mais en terme de profondeur sous surface, c’est toujours le forage de Kola qui détient le record.

Pourquoi le caviar est si cher ?

Rares sont ceux qui peuvent se vanter de consommer régulièrement du caviar. Ces petits oeufs noirs au goût caractéristique s’arrachent à prix d’or et sont considérés comme l’un des mets les plus raffiné du monde. Traditionnellement originaire de la Mer Caspienne, cette préparation d’oeufs d’esturgeon en saumure n’a pas toujours été aussi chère. Autrefois, le caviar était même regardé comme un déchet.

 

Le caviar est élaboré à partir d’oeufs d’esturgeon salés

Les oeufs sont minutieusement récoltés chez les esturgeons femelles, qui peuvent représenter jusqu’à 25% de la masse totale du poisson chez certaines espèces. Consommé seul en hors-d’oeuvre ou dans des préparations, le caviar peut atteindre des prix exorbitants selon la provenance des oeufs (le caviar d’esturgeons de la mer Caspienne, le plus réputé, coûte près de 12000 euros du kilo). Autrefois considéré comme un aliment bas de gamme, il n’a obtenu ses lettres de noblesses que très récemment. Le caviar était connu des Perses depuis l’antiquité, la Mer Caspienne étant riche en colonies d’Esturgeons sauvages.

La demande en caviar a considérablement augmenté à la fin du 19e siècle, en particulier en exportation pour l’Europe de l’ouest. Les oeufs d’esturgeons doivent être récoltés avec soin et selon un protocole bien précis afin de préserver toutes leurs qualités organoleptiques. Les nombreuses précautions nécessaires à la bonne conservation du caviar expliquent son prix plus élevé comparé aux autres produits de la mer. Mais le facteur le plus déterminant reste probablement la rareté. Les oeufs d’esturgeons sont une denrée difficile à se procurer. Une femelle peut prendre jusqu’à 20 ans pour arriver à maturité sexuelle. C’est cette rareté qui fait grimper toujours un peu plus les prix du caviar.

Longtemps, les oeufs d’esturgeons ont été récoltés sur des poissons sauvages, pêchés en mer ou dans les rivières. Mais la surconsommation de caviar et la pêche intensive ont presque éradiqué les 27 espèces d’esturgeons qui existent dans le monde. Le Beluga par exemple, le plus grand des esturgeons, vit exclusivement dans la mer Caspienne. Abondamment pêché pour son caviar – parmi les plus chers et les plus raffinés – il est aujourd’hui en danger critique d’extinction. Aujourd’hui la quasi totalité du caviar mondial est produit dans des fermes aquacoles. En 2015, sur les 108 tonnes de caviars vendues dans le monde, 102 tonnes provenaient de l’aquaculture.

Pour ceux que l’histoire du caviar intéresse, n’hésitez pas consulter le site de Petrossian

Et si vous ne buviez que du Coca tous les jours ?

Créé en 1886 par un pharmacien Américain, le Coca-cola s’est rapidement imposé comme le soda préféré du monde entier. Aujourd’hui, ce sont près de 2 milliards de produits Coca-cola qui sont servis chaque jour, et près de la moitié de la population américaine boit au moins un verre de soda par jour.

70% du sucre quotidien recommandé

Outre les ingrédients de base tels que la caféine, le caramel, l’acide phosphorique et les nombreuses plantes qui composent le Coca, l’un des principaux ingrédients reste le sucre. Une simple canette de Coca de 33cl contient plus de 36g de sucre, soit plus 14 morceaux de sucre dans une seule canette ! D’après l’OMS la consommation de sucre ne devrait pas dépasser 50g par jour. Une canette de Coca contient ainsi à elle seule près de 70% du sucre quotidien recommandé !

Une Monégasque aurait réussi à survivre en buvant exclusivement du soda pendant plus de 16 ans. Hospitalisée à l’âge de 31 ans, elle présentait des troubles cardiaques avec un électrocardiogramme anormal et un taux de potassium dans le sang extrêmement bas. Selon la patiente, elle n’aurait pas bu une seule goutte d’eau depuis l’âge de 15 ans, seulement du coca (environ 2 litres par jour). Un comportement dangereux, qui aurait pu provoquer à terme un arrêt cardiaque et la mort de la patiente.

Que se passerait-il si vous aussi, vous remplaciez complètement l’eau par du Cola ?

Tout d’abord, vos dents pourriront rapidement. L’acidité du soda attaque rapidement l’émail de la dent, et la haute teneur en sucre permet aux bactéries responsables des caries de se développer librement. Boire 2L de coca par jour revient à ingérer près de 900 calories supplémentaires, soit la moitié des apports caloriques de la journée. Le corps stocke très facilement ce sucre rapide, et vous prendrez alors plusieurs dizaines de kilos en quelques semaines. Un bonne partie de cette masse graisseuse viendra se loger autour de vos organes – en particulier au niveau du foie – provoquant à terme de nombreuses complications.

Et les réjouissances ne font que commencer, puisque le sucre augmente considérablement l’appétit. Vous consommerez alors beaucoup plus de nourritureque d’habitude, et probablement une nourriture grasse et peu diététique. Dans la liste des méfaits de la surconsommation de sucre, il faut également rajouter le vieillissement. Une étude aurait montré un lien entre le vieillissement de nos cellules et une consommation excessive de Soda. Presque autant que chez un fumeur régulier ! Enfin une prise excessive de sucre provoque une perte rapide de potassium par les urines. Un taux trop bas de potassium (appelé Hypokaliémie) entraîne un dérèglement du rythme cardiaque. En remplaçant l’eau par le Coca, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez rapidement à l’hôpital avec des complications cardiaques, comme cette malheureuse Monégasque en 2013.
Alors avec le sucre, un seul maître mot : La modération.
Pour en savoir plus :

Pour ceux que l’histoire de la Monégasque accro au Coca rend perplexe, cette interview devrait finir de vous convaincre de lever le pied sur les boissons sucrées