Entreprise : il n’y a pas de petites économies

Entreprise : il n’y a pas de petites économies 1

Photo by Aleksandar Pasaric from Pexels

Les Françaises et les Français sont invités à revoir leur consommation à la baisse. Grâce à quelques gestes simples, chacun de nous peut facilement parvenir à réaliser des économies d’énergie qui auront aussi un impact sur le portefeuille. Mais ces gestes n’ont aucun intérêt s’ils sont appliqués dans la sphère privée et boudés au travail. Aussi, nous vous proposons quelques astuces pour apprendre à consommer mieux au bureau sans renoncer à votre confort pour autant !

La mutualisation des frais

Vous dirigez une entreprise ? Il est dans votre devoir de sensibiliser votre personnel à quelques gestes simples qui, mis bout à bout, vous permettront de réaliser des économies concrètes tant sur le plan financier qu’énergétique. Pour commencer, veillez à choisir des locaux adaptés à vos besoins en privilégiant des espaces rénovés et respectueux des normes en vigueur. Ensuite, réfléchissez à des alternatives avantageuses comme la location en coworking afin de mutualiser vos frais. Il existe aujourd’hui une multitude de solutions flexibles et accessibles pour louer un bureau en centre d’affaires et profiter d’un cadre optimisé en partageant vos frais avec d’autres entreprises (internet, électricité, équipement, etc.). En plus d’un coup de pouce financier, ces espaces dédiés aux professionnels incitent les entrepreneurs à un mode de consommation à la carte pour réduire au maximum toutes les dépenses.

Les travaux de rénovation

Si vous occupez vos propres bureaux, mettez un soin particulier à conserver des locaux salubres et suffisamment bien rénovés pour limiter le gaspillage. Chauffage, isolation, vitrage, vérifiez les points sensibles et initiez des travaux si besoin est. Bien que coûteuse sur le moment, la rénovation est pourtant essentielle et l’investissement sera rentabilisé sur le long terme grâce aux économies d’électricité réalisées chaque mois.

L’équipement

Puisqu’il n’y a pas de petites économies, prenez le temps d’évaluer vos équipements pour changer ceux qui consomment le plus en les remplaçant par des modèles plus écolos. Ampoules à basse consommation, papier recyclé, robinets d’eau à bas débit, éclairage avec détecteur de mouvement, ordinateurs moins gourmands en énergie… Les solutions sont nombreuses. À vous de juger lesquelles seront bénéfiques selon vos habitudes de consommation.

La digitalisation

La digitalisation des entreprises est une étape nécessaire à la plupart des activités. Le numérique ouvre de nouvelles perspectives à côté desquels il ne faut pas passer si vous désirez rester dans la course. La dématérialisation de document en est l’une des étapes-clés. C’est également une démarche écologique qui vous permettra d’économiser du papier et de gagner de l’espace. Pour en savoir plus sur l’archivage numérique des documents, consultez ce document.

En revanche, n’oubliez pas que le traitement des données numériques pollue aussi la planète. Pensez donc une fois de plus à adopter les bons gestes en évitant de stocker des données inutiles, en vidant vos boîtes mail, en compressant vos fichiers lors des envois pour réduire leur taille et en optimisant votre utilisation d’internet.

Enfin, engagez des campagnes publicitaires sur le web pour réduire toujours plus votre consommation de papier et apprenez à manier les nouveaux outils numériques pour élargir vos perspectives.

Le tri

Pour poursuivre cette démarche, il est recommandé de pratiquer un tri des déchets au sein de l’entreprise. Pour cela, il suffit simplement de sensibiliser le personnel et de lui permettre de réaliser ce tri simplement en mettant des bacs spécifiques à sa disposition. Papier, canette, plastique, capsule de café, ne lésinez pas sur les moyens ! Quand on sait qu’un salarié produit une moyenne de 130 kg de déchets par an, il y a de quoi réagir et inviter chacun d’eux à s’impliquer davantage…

Des fontaines à eau pour chaque utilisation

Des fontaines à eau pour chaque utilisation 2Boire de l’eau est important pour rester en bonne santé et bien s’hydrater. Ce geste fait partie des gestes journaliers à ne pas négliger. Il faut en moyenne qu’une personne boive 1,5 litre d’eau par jour et plus en fonction de son métabolisme. Étant devenue une priorité dans certains établissements, l’installation d’une fontaine à eau peut s’avérer être une bonne démarche pour répondre à ce besoin d’hydratation. C’est un appareil conçu pour servir en tant que point d’accès en eau et se déclinant en plusieurs modèles et types selon son utilisation. Il faut, par ailleurs, savoir que certains modèles de fontaines à eau sont dédiés à une utilisation plus spécifique dans des lieux particuliers.

Quelles sont les spécificités d’une fontaine à eau ?

Une fontaine à eau est un appareil servant à distribuer en quantité importante de l’eau fraîche et filtrée pour les besoins en hydratation des personnes. Il dispose d’un mécanisme de distribution avantageux, peu importe son utilisation. Bien entendu, la qualité du dispositif dépend du choix du fournisseur. Vous pouvez trouver bon nombre de fournisseurs de fontaines d’eau de qualité comme l’équipe d’Eau fraiche. Il existe actuellement deux principaux types de fontaines d’eau destinés à un usage public ou à un usage privé. Il s’agit de la fontaine à eau sur réseau et la fontaine d’eau à bonbonnes.

La fontaine à eau sur réseau est un appareil qui se branche directement au réseau d’eau et ne nécessite pas de besoin de stockage. Disposant d’un filtre à charbon actif, il permet de bien traiter l’eau provenant du réseau. Il est même possible sur certains modèles de profiter d’un système de purification d’eau par rayon UV ce qui permet d’éliminer toutes traces d’impuretés dans l’eau.

La fontaine d’eau à bonbonnes est un dispositif fonctionnant avec une bonbonne installée sur le dessus du dispositif. L’eau contenue dans les bonbonnes de recharge est préalablement traitée et filtrée pour répondre aux besoins d’hydratation et de consommation. Recharger le dispositif lorsque la bonbonne est vide est essentiel pour assurer continuellement l’approvisionnement en eau. Il est alors nécessaire de disposer d’un local de stockage pour ce type de fontaine à eau.

Quelles utilisations envisager pour les fontaines d’eau ?

Il existe actuellement plusieurs utilisations possibles pour une fontaine à eau. Cet appareil peut aussi bien servir pour l’approvisionnement en eau des entreprises que des établissements sanitaires, des grands espaces et les bureaux. Bien entendu, en fonction du lieu, il est important d’opter pour le modèle de fontaine le plus adéquat parmi les modèles disponibles sur le marché.

Pour l’utilisation dans les bureaux et les locaux d’entreprises, certains modèles de fontaines à eau sont plus privilégiés que d’autres. Il peut notamment être envisagé d’y installer une fontaine Prestige pour les dirigeants qui souhaitent bénéficier d’un modèle à la fois pratique et élégant. Par contre, les modèles ONYX mini bars sont parfaitement adaptés si l’on prévoit une utilisation dans de petits bureaux. Les modèles Kalix sont d’un autre côté des modèles très performants avec une capacité de production de 30 litres par heure d’eau fraîche.

Dans les établissements de santé, l’installation de fontaines à eau est indispensable pour assurer l’hydratation des malades et du personnel traitant. Les modèles de fontaine Firewall sont considérés comme les modèles les plus adéquats pour ce type de lieu. Il est possible d’opter aussi bien pour le modèle Firewall WL2 ou encore le modèle Firewall WL3 qui se distingue par son système de filtration par charbon actif.

Pour une utilisation dans les grands espaces tels que les collectivités, les restaurants ou encore les cantines, il est important d’opter pour des fontaines à eau plus pratiques. Il est donc conseillé de choisir une fontaine en réseau au lieu d’une fontaine en bonbonne. Parmi les modèles les plus appréciés, vous pouvez distinguer la fontaine Niagara disposant d’un système de réfrigération par ventilation et d’une grande robustesse. Vous pouvez aussi opter un modèle plus polyvalent comme la fontaine à eau RS qui peut produire près de 200 litres d’eau par heure.

Energie solaire : plus d’autonomie face au réseau électrique

Energie solaire : plus d’autonomie face au réseau électrique 3Vous désirez avoir plus d’autonomie face au réseau électrique ? Grâce au panneau solaire photovoltaïque, vous aurez de l’énergie stockée dans votre batterie solaire pour vous permettre de devenir indépendant énergétiquement. C’est un composant important de l’installation électrique qui vous fournira la tension nécessaire pour alimenter votre habitat. Cependant, il n’est pas facile de s’y trouver entre les différents types de batteries. Heureusement pour vous, on va vous l’expliquer.

Quels types de batteries choisir ?

Pour son installation photovoltaïque, il est fondamental de ne pas choisir hasardeusement le type de batterie que l’on va y associer. Plusieurs modèles de batteries existent pour vous permettre de vous lancer dans l’autoconsommation. Toutefois, chacune d’entre elles présente des avantages ainsi que des inconvénients.

Les batteries en « plomb ouvert » sont un modèle composé de plusieurs cellules avec une tension de 2V chacune. Malgré sa robustesse, ce type de batterie n’est pas étanche et doit être placé dans un endroit aéré. D’ailleurs, il va falloir l’entretenir régulièrement et selon son utilisation, elle peut durer jusqu’à 10 ans. Ce type de batterie convient pour les utilisations irrégulières, comme dans les résidences secondaires par exemple.

Les batteries AGM sont de la même famille que les batteries en plomb à la différence que ces dernières ne nécessitent pas d’entretien. Avec grande étanchéité, elle ne dégage pas de chaleur lors des cycles de charge ou de décharge. Ce type de batterie convient pour un usage quotidien avec une durée de vie de moins de 10 ans.

Les batteries en gel quant à elles sont des variantes très performantes de batteries en plomb. Elles ont la réputation d’être très résistantes et n’ont pas besoin d’entretien. Cependant, elles sont sensibles aux charges excessives. Elles sont idéales pour les cycles répétitifs pour un usage quotidien.

Les batteries au lithium-ion sont les modèles les plus récents sur le marché. Comme le lithium est utilisé sur plusieurs types de batteries d’appareils différents, ce sont des modèles connus pour leur haute performance avec un rendement de charge-décharge supérieur à 90%. Elles restent plus écologiques que les modèles en plomb. Par contre, côté durée de vie, elles sont très désavantagées. Les charges et les décharges excessives peuvent les endommager rapidement.

En outre, il est possible d’associer les batteries de voitures avec un panneau solaire pour le stockage d’électricité. Cependant, ce n’est pas une adaptation recommandée vu que ces batteries ne sont pas dédiées à cet usage. C’est un système qui peut servir de solution provisoire, et il est préférable d’investir dans des batteries pour les installations solaires qui deviendront moins chères dans le temps.

 

Pourquoi choisir une autoconsommation avec stockage ?

Qui ne rêverait pas de ne plus avoir à payer ses factures d’électricité. Et vous savez quoi ? C’est tout à fait faisable. Depuis un bon moment, il est possible de moins dépendre du réseau électrique en produisant sa propre électricité librement avec une installation solaire chez soi. En effet, les panneaux photovoltaïques vont générer de l’énergie grâce au rayonnement du soleil pour ensuite alimenter directement votre habitation. C’est une autonomie énergétique qui peut être comprise entre 20 et 45%. Toutefois, si vous souhaitez avoir plus d’autonomie énergétique pour vos besoins en électricité, vous pouvez opter pour une solution de stockage associé à votre installation solaire. Grâce à l’utilisation d’une batterie solaire, l’électricité qui n’a pas été consommée va être stockée pour être produite plus tard. Non seulement ce système vous permettra de revendre de l’électricité, mais il vous assurera aussi aucune coupure en cas de panne de courant d’un réseau électrique.