Comment améliorer l’agencement des rayons d’un magasin ?

Un rayon de magasin bien ordonné va donner immédiatement plus de visibilité aux produits et inciter le client à rester plus longtemps car il aura du plaisir à passer d’une catégorie à une autre sans avoir à trop chercher. Pour cela, l’agencement au travers d’une signalétique étudiée, de PLV (Publicité sur le Lieu de Vente) choisie avec soin et d’astuces permettant une meilleure organisation ne doivent pas vous effrayer à mettre en place. Il existe aujourd’hui une multitude d’accessoires spécifiques pour offrir à la clientèle un lieu bien pensé qui donne envie de rentrer et de consommer. Un bon agencement de rayon passe la création d’une ambiance adaptée au produit et par l’optimisation de l’espace.

Création d’une ambiance adaptée

Les marques possédant plusieurs points de vente le savent bien, l’ambiance d’un magasin doit véhiculer leur image afin que les consommateurs identifient rapidement le lieu et retrouvent dans chaque point de vente la même atmosphère. La création d’ambiance répond à quelques règles communes à toutes les enseignes et ces dernières seront libres ensuite de les interpréter à leur gré.

Le premier point à étudier est celui de la lumière. Une lumière trop forte ou trop blanche peut représenter une agression pour les yeux et faire fuir le client qui ne se sentira pas accueilli. Il faut donc subtilement mixer entre un éclairage chaleureux et suffisamment puissant pour que les produits soient mis en valeur. L’utilisation de spots dont le faisceau éclaire une pile de produits ou un présentoir guidera le client inconsciemment.

La sonorisation du lieu est aussi un élément essentiel. Le volume ne doit pas être trop élevé et l’ambiance musicale doit correspondre au produit et surtout au type de clientèle visée. Une marque de vêtement ciblant les 15/25 ans optera certainement pour de la musique électro ou techno alors qu’une marque de literie ou de linge de maison choisira une musique douce, propice à la détente.

Optimiser et organiser l’espace

Une fois tous les vecteurs sensoriels sélectionnés, l’organisation de l’espace de vente et sa circulation vont être déterminantes de l’expérience client. Cela implique en premier lieu le choix d’un mobilier spécialisé, conçu parfois sur mesure ainsi que l’utilisation d’accessoires de rangement.  L’agencement de rayon avec séparateur est d’ailleurs très utile par exemple dans la grande distribution alimentaire ou pour éviter que des petits produits différents se mélangent sur une même étagère.

Il faut aussi penser aux accessoires propres à l’affichage des prix et des promotions qui doivent se voir de loin afin d’attirer le client jusqu’au produit concerné.

Quant au mobilier à proprement parlé, il sera différent selon sa zone d’installation. Il existe en effet des présentoirs à poser sur un comptoir, des étagères mobiles à placer en début de rayon, des meubles-bacs pour former un chemin jusqu’aux caisses. Les possibilités sont infinies et visent un seul objectif : faire en sorte que le client achète. Il y a donc les accessoires pour ranger, et ceux pour attirer le regard. Ces derniers doivent être utilisés avec subtilité et parcimonie pour que le client n’ait pas une sensation de pagaille ou que tout se trouve en promotion si tel n’est pas le cas.