Un objet connecté pour faciliter le maintien à domicile

La perte de l’autonomie est généralement très handicapante pour les personnes affectées qui souhaitent rester à leur domicile le plus possible. Par rapport aux années précédentes, les solutions sont désormais beaucoup plus nombreuses.

Les personnes atteintes par l’Alzheimer perdent aussi leur autonomie

Auparavant, les seniors qui ne pouvaient plus garder leur autonomie étaient rapidement transférés dans des services spécialisés. Ils pouvaient être liés à l’hôpital si des soins spécifiques étaient nécessaires ou à une maison de retraite classique. Avec cette population vieillissante, les autorités ont été contraintes de réagir afin de trouver des solutions à la fois pratiques et intéressantes. Il n’est donc pas surprenant de constater la présence du numérique sur ce marché, car un objet connecté pourrait s’avérer particulièrement attractif. Cette technique a été présentée dans le cadre de la journée de l’Alzheimer en Septembre, mais elle pourrait être utilisée pour de nombreux habitants.

Développer des objets susceptibles de favoriser le maintien à domicile des seniors

La Croix Rouge française est consciente de la volonté des personnes âgées qui veulent se mouvoir comme auparavant. Toutefois, celles qui sont touchées par cette maladie perdent la mémoire et ne peuvent plus se souvenir du chemin de la maison. Les aidants ainsi que les membres de la famille se lancent donc dans une recherche effrénée afin de les retrouver, mais difficile de repérer un senior dans une grande ville, car il peut emprunter toutes les rues. Un bracelet connecté permet de le géolocaliser rapidement, le gain de temps est considérable. Cette méthode est particulièrement rassurante pour les proches. Cet objet a la particularité d’être relié à une plateforme d’écoute.

Une labellisation est en vigueur pour garantir un aménagement adapté

Les familles peuvent ainsi demander rapidement la localisation de la personne. Elle est ensuite reconduite à son domicile par un proche ou un aidant. Il existe aussi des solutions pour tous les seniors qui perdent leur autonomie au fil des semaines. Si vous cherchez un logement adéquat, il suffit de se focaliser sur le label HS2 qui garantit un aménagement adapté. Ce dernier est réalisé avec minutie, tous les scénarios sont ainsi étudiés, ce qui permet de prévoir tous les problèmes.

Cette labellisation n’est pas seulement identifiée dans les appartements, car d’autres acteurs ont la possibilité de l’utiliser. Ce sera par exemple le cas des collectivités territoriales, des organismes de vacances…

L’importance de l’apprentissage des langues étrangères

Les langues étrangères prennent une place de plus en plus importante dans l’apprentissage de nos enfants. Très tôt, ils commencent par apprendre à parler et l’initiation à plusieurs langues chez les touts petits est de plus en pus fréquent.

Pourquoi apprendre une langue dès le plus jeune âge ?

En France, les enfants commencent à apprendre l’anglais par le biais du jeu à l’oral, dès la maternelle. Tout doucement et en même temps que leur langue maternelle, les enfants découvrent l’anglais. Et il n’est pas non plus rare, de préparer l’enfant à parler une troisième langue pour plus tard. Ainsi, les maternelles sont aussi initiées par exemple à l’allemand. Le jeune enfant voit l’apprentissage de la langue étrangère comme un jeu dans sa vie et n’éprouve aucune difficulté à retenir les mots qu’on lui présente. Grâce à des activités ludiques, il s’amuse et assimile la langue étrangère avec un naturel déconcertant. Un enfant qui a des parents de deux cultures linguistiques différentes, parlera parfaitement les deux langues dès lors que ces langues lui sont apprises régulièrement dans sa vie de tous les jours.

Comment améliorer l’apprentissage des langues étrangères ?

Un correspondant étranger est un moteur idéal pour booster ses connaissances dans une langue étrangère. Par exemple, trouver un correspondant pour pouvoir discuter allemand avec lui est la meilleure façon de comprendre phonétiquement les mots et les phrases que l’on aura appris en cours d’allemand. Depuis très longtemps, la relation entre français et correspondants étrangers existe. Mais toutefois, la manière de communiquer avec un étranger a évolué. Autrefois, on commençait par un courrier à une personne d’un autre pays avec parfois la possibilité de se rendre chez son correspondant. Aujourd’hui et grâce à internet, la mise en relation entre français et étrangers du monde entier est devenue beaucoup plus simple. L’échange social par vidéoconférence permet de trouver un correspondant très simplement. On discute avec lui tous les jours si bon nous semble, et il nous aide à évoluer avec simplicité dans la langue étrangère que nous nous sommes juré de connaître parfaitement un jour ! Cette méthode d’apprentissage est une ouverture sur le monde et elle enrichit nos connaissances de façon agréable. Nous mettons un visage sur notre apprentissage et nous comprenons les cultures et le langage des pays étrangers avec respect et amitié.

Apprendre à parler une langue étrangère, c’est se donner la chance de découvrir un jour, d’autres pays. Effectivement, la barrière de la langue empêche souvent les personnes de partir au-delà de ses propres frontières. Savoir parler plusieurs langues, vous permettra d’ouvrir des portes jusque-là fermées par peur de ne pas savoir communiquer à l’étranger.

Tout le monde devrait avoir sa scie sauteuse

Il est toujours surprenant de voir des scies à bois à main dans le rayon outillage. En effet, ce matériel est totalement dépassé face aux scies électriques. Et dès qu'on a plus de cinq centimètres de bois à scier, on sent la différence !

Les avantages de la scie sauteuse sont nombreux.

Rapidité et efficacité, sans fatigue

On pourrait imaginer ne pas avoir besoin d'un outil électrique quand on n'utilise une scie que très occasionnellement, mais c'est l'inverse : l'utilisation de la scie à main traditionnelle demande une certaine expérience, d'abord pour entamer le bois sans que les dents de la scie ne sautent, ensuite pour adopter la bonne position et la bonne vitesse. De plus, la position de la main fermée sur le manche n'est pas très naturelle, et on peut vite avoir des crampes.

Aussi, au-delà de quelques centimètres de bois, il est toujours plus efficace d'utiliser une scie sauteuse.

Scier bien droit

La scie à main permet bien sûr de scier bien droit. La lame est "coincée" dans son chemin, mais en réalité, il suffit de mal démarrer pour risquer de scier légèrement en biais. Avec une scie sauteuse, comme la main n'a pas d'effort à faire pour entamer le bois, elle peut se consacrer à guider l'outil. De plus, de nombreux modèles sont équipés de guides, qui peuvent suivre un tracé sur le bois ou même une règle.

Scier au milieu d'une planche

Avec une scie traditionnelle, il est très difficile de découper un rectangle dans un support en bois, par exemple pour encastrer une plaque électrique. Grâce à la petite taille de sa lame, la scie sauteuse peut facilement exécuter cette tâche. On commencera avec une perceuse visseuse, pour créer un trou dans le bois. Ce trou permet alors d'introduire la lame, il n'y a plus qu'à la guider pour évider le bois. De plus, les scies sauteuses peuvent suivre des courbes, qui devront bien sûr être reprises au rabot ou à la ponceuse, mais ce type de travail est impossible avec une scie traditionnelle. Quand on veut travailler à l'ancienne, on doit dégauchir la forme à la scie, puis utiliser le rabot !

Aussi, ne vous limitez plus à la perceuse. Une scie sauteuse est aussi un outil indispensable, même si vous vous en servez moins souvent.