Le milieu médical est l'un des plus encadrés en France. De la formation des praticiens jusqu'à la collecte et à la destruction de leurs déchets, la loi ne laisse que peu de marge de manoeuvre. Et c'est tant mieux pour les patients ! Quoi de plus rassurant que de savoir que la loi vous assure une sécurité parfaite ? Si vous êtes un professionnel médical, voici ce qu'il faut savoir sur le traitement et la collecte de vos déchets médicaux.

Le traitement des déchets médicaux ou DASRI

Lorsque l'on parle de déchets médicaux, le terme DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux) est utilisé. Ces déchets ne peuvent pas être traités comme des déchets traditionnels puisqu'ils représentent une véritable menace pour l'homme et l'environnement. Les professionnels de santé concernés doivent donc les traiter avec la plus grande vigilance, en passant un contrat avec un prestataire de services spécialisé.

Parmi les déchets concernés par la collecte et le traitement par un prestataire, il y a les déchets mous (pansements, gants, compresses…) et les déchets tranchants / coupants (lames, aiguilles, ciseaux…).

Comment les entreposer en attendant la collecte ?

Les DASRI ne peuvent être enteposés n'importe comment. En attendant la collecte par le prestataire, le professionnel de santé concerné doit stocker les déchets dans des conteneurs prévus à cet effet. La durée de stockage varie en fonction du poids total.

Pour un poids de déchets inférieur à 5kg/mois la durée de stockage autorisée est de 3 mois. Si le poids total dépasse les 100kg par semaine, le professionnel n'a le droit de les entreposer que 72h.

Une fois le délai maximal atteint, le prestataire vient récupérer les conteneurs à DASRI pour les emmener dans l'usine de destruction. Un calendrier de passage peut être mis en place pour permettre une collecte rapide et efficace.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015 Pixel Theme Studio. All rights reserved.